Facebook
    Twitter
    YouTube
    LinkedIn
  • Français
  • Occitan

Enseignants Education Nationale (ENSENHAR)

Enseigner l’occitan dans l’enseignement public :

Le CFPÒC Nouvelle-Aquitaine se charge de la formation continue en langue occitane pour l’obtention de l’habilitation ou de la certification  en langue régionale pour les enseignants de l’Education Nationale (1er et 2nd degrés).

Le dispositif ENSENHAR Professeur bénéficie du soutien de la région Nouvelle Aquitaine  via l’Office public de la langue occitane, ainsi que celui de l’Education nationale. En effet, depuis 2019 le rectorat de l’académie de Bordeaux assure un maintien total du salaire de l’enseignant durant la totalité de la formation.

Ce dispositif a pour objectif de promouvoir le développement de la filière bilingue langue régionale-occitan dans l’enseignement public.

La formation :

Il s’agit d’une formation intensive d’un total de 624 heures réparties sur 10 mois pour les enseignants des 1er et 2nd degré.

Elle se déroule dans nos locaux ou sur des sites décentralisés (Bordeaux ou Toulouse par exemple), 4 jours par semaine et comprend 10 semaines de stage réparties entre des classes d’accueil et le CAPÒC.

L’objectif de cette formation est multiple :

  • acquérir un niveau de langue correspondant au niveau B1/B2 du CECRL (passage du DCL exigé),
  • acquérir les outils linguistiques et culturels nécessaires à l’enseignement bilingue,
  • parvenir à une autonomie langagière proche d’un locuteur natif pour former de futurs locuteurs.

Tous les enseignants ayant suivi cette formation ont obtenu le DCL (B2 ou C1) et leur habilitation/certification.

Objectifs pédagogiques :

Amener chaque stagiaire au niveau minimum de compétences B2 (CECRL) en occitan.
Pour les enseignants du 1er degré comme du 2nd degré, le niveau de compétences à atteindre est minimum le B2 (Utilisateur indépendant) :

  • Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité.
  • Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comportant aucune tension ni pour l’un ni pour l’autre.
  • Peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.
  • Possède une gamme assez étendue de langue pour pouvoir faire des descriptions claires, exprimer son point de vue et développer une argumentation sans chercher ses mots de manière évidente.
  • Montre un degré assez élevé de contrôle grammatical. Ne fait pas de faute conduisant à des malentendus et peut le plus souvent les corriger lui/elle-même.
  • Peut parler relativement longtemps avec un débit assez régulier : bien qu’il/elle puisse hésiter en cherchant structures ou expressions, l’on remarque peu de longues pauses.
  • Peut prendre l’initiative de la parole et son tour quand il convient et peut clore une conversation quand il le faut. Peut faciliter la poursuite d’une discussion sur un terrain familier en confirmant sa compréhension, en sollicitant les autres, etc…

Pré-requis

Aucun

Publics

Formation réservée aux enseignants des 1er et 2nd degrés de l’Éducation Nationale.

Contenu

I. Langue

Le cœur des apprentissages pour l’occitan gascon est la méthode A hum de calhau, Tomes 1 & 2 et pour l’occitan languedocien la méthode Cap a l’Occitan (lexique, conjugaison, grammaire, phonologie, etc..). D’autres ouvrages de référence (grammaires, répertoires de conjugaisons, etc.) sont également utilisés afin de compléter les enseignements.
Durant la formation, les 4 grandes compétences du CECRL sont travaillées.

  • Compréhension de l’oral
    • Se familiariser avec la phonologie de l’occitan et comprendre des documents sonores dans la variante étudiée (textes courts et enregistrés, interviews courtes dans un registre courant, etc..)
    • Comprendre les variantes internes de l’occitan étudié (variantes gasconnes et variantes languedociennes)
    • Comprendre les autres différentes grandes variantes de l’occitan (Gascon, Languedocien, Limousin, Provençal…)
  • Compréhension de l’écrit
    • Comprendre des textes écrits en occitan, avec un niveau de difficulté progressif (textes courts portants sur des thèmes familiers, mails, puis articles ou encore textes littéraires, …)
    • Comprendre des documents rédigés dans les différentes grandes variantes de l’occitan.
  • Production de l’écrit
    • Travailler la relation phonie / graphie (accents)
    • Exercices d’application liés aux points de langue des différentes unités d’A hum de calhau et Cap a l’Occitan
    • Sujets de production écrite (mail, lettre, article, …) avec un niveau de difficulté progressif et des contraintes imposées afin de travailler le vocabulaire, la grammaire, la conjugaison liés à une unité précise.
  • Production de l’oral
    • Se familiariser avec la phonologie de l’occitan (sons isolés, exercices de lecture, etc…)
    • Travailler et favoriser la prise de parole avec des activités simples et rituelles (« Qué de nau » ? par exemple)
    • Jeux en langue pour travailler des points de vocabulaire, conjugaison ou grammaire (Origami, 7 familles, jeu de l’oie, Times up, Dixit, etc…)
    • Activités orales pour travailler la concentration et l’intégration des notions (parler dans un temps imparti, parler en mouvement, parler dans des positions et des lieux différents, …)
    • Travailler la prise de parole et l’aisance par le Jeu de Rôle
      • Lié a un point de vocabulaire précis ou à une situation professionnelle
      • Des contraintes peuvent être imposées selon le niveau des apprenants.
  • II. Culture occitane

    Durant la formation, plusieurs points culturels pourront être abordés comme la sociolinguistique, l’histoire de la langue occitane, la dialectologie, la toponymie, les fêtes, chansons et danses traditionnelles, la gastronomie, le sport, etc…
    L’histoire de l’espace occitan pourra également être abordée à diverses époques.

    Rythme de la formation

    24 heures/semaine pendant 26 semaines, soit 624 heures.
    Le stagiaire en formation participera :

    • Activement, assidûment et ponctuellement à des semaines de cours théoriques dans des salles de formation du Centre de Formation Professionnelle en langue et culture Occitanes.
    • Activement à des semaines de stages pratiques en classes bilingues (pour les enseignants du 1er degré) ou en sections bilingues (pour les enseignants du 2nd degré).
    • Activement à des stages organisés par le Centre d’Animation Pédagogique en Occitan (CAP’ÒC) à Pau (64).

    Moyens matériels et pédagogiques

    Alternance d’apports théoriques et de mises en situation, avec un contenu adapté aux besoins professionnels. Les nouvelles technologies sont également utilisées pour approfondir l’apprentissage : visioconférence avec d’autres groupes, supports audios et vidéos.
    Formation en immersion, l’occitan doit devenir le moyen d’échange habituel, y compris lors des pauses.
    En situation de handicap, tout besoin d’adaptation pour suivre cette formation peut-être étudié sur simple demande.

    Évaluations

    Sur dossier, à déposer auprès de l’Office Public de la Langue Occitane

    Durée

    624h / 26 semaines

    Tarif

    Formation financée par l’Office Public de la Langue Occitane

    Lieu de formation

    Région Nouvelle-Aquitaine et Occitanie

    • 2021-2022 : Bordeaux, Sallespisse et Toulouse
    • 2020-2021 : Sallespisse
    • 2019-2020 : Marmande et Orthez

    Dates

    Année scolaire, de septembre à juillet (hors vacances scolaires)

    Horaires

    Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h00-12h00 et 13h30-16h30

    Organisateur

    CFPÒC Novèla Aquitània
    tél. +33 (0)5 24 37 00 59
    aquitania@cfpoc.com

    Témoignage :

    Domenja M. – Professeure dans le secondaire

    La formation que nous avons reçue était de grande qualité et variée, grâce aux personnalités diverses des formateurs, et grâce aussi à leurs approches pédagogiques complémentaires.

    En plus des contenus intéressants des cours et de leur progression bien pensée, ce que j’ai particulièrement apprécié est la dimension humaine, l’écoute de tous les formateurs, le soutien et l’accompagnement individualisé, car quand il s’agit de transmettre et d’apprendre une langue, mais aussi de découvrir l’esprit d’une culture, la dimension affective et la confiance sont très importantes, et ces ingrédients indispensables y étaient tous et dosés comme il faut !

    Merci pour tout à chacun.

    Sandrine L. – Professeur des Ecoles

    Dans le cadre de la convention entre la Région Aquitaine et l’Académie de Bordeaux, j’ai bénéficié d’un congé de formation de 6 mois et de la bourse « ENSENHAR » afin d’enseigner en classe bilingue. A l’issue de la formation professionnelle du CFPÒC Nouvelle-Aquitaine, j’ai pu obtenir le niveau B2 du DCL et l’habilitation en langue de l’Education Nationale.

    Actuellement en poste dans une classe bilingue des Pyrénées Atlantiques, je participe ainsi aux besoins de personnel qualifié répondant à la demande croissante d’ouvertures de classes bilingues en Aquitaine. Je remercie l’équipe pédagogique du CFPÒC Nouvelle-Aquitaine pour ses compétences et son efficacité au cours de cette formation.

témoin enseignante occitan

Pauline I. – Professeur des Ecoles

J’ai enseigné en français de 2012 à 2015. Au mois de décembre 2015, j’ai intégré une formation de 6 mois pour passer une habilitation en occitan. Depuis cette formation, j’ai obtenu un poste mi-temps maternelle/mi-temps élémentaire. Reprendre les cours en langue est très riche et motivant.
De plus, enseigner aux petits de 3 ans ne me plaisait pas trop mais… En occitan, sans problème ! De voir la rapidité dans leurs apprentissages et l’enthousiasme des enfants pour la langue, cela m’a donné envie de rester avec ce niveau. Avec les plus grands, c’est très enrichissant de pouvoir faire des liens entre les deux langues.
Personnellement, je suis engagée auprès de deux associations occitanes. Jusqu’ici, je n’échangeais pas du tout. Je comprenais, mais n’osais pas parler. Maintenant, je peux échanger avec les autres sans avoir à chercher mes mots.
J’ai passé 6 excellents mois au CFPÒC Nouvelle-Aquitaine. J’y allais 3 fois par semaine, ce qui me permettait d’assimiler et de travailler sereinement les points de grammaire et de vocabulaire. L’équipe était formidable. La directrice Marie-Hélène et les formatrices Claire, Nathalie et Laure étaient bienveillantes avec nous. L’ambiance était très bonne, on y allait avec le sourire.
On travaillait par petits groupes, du coup, on progressait très vite. Au bout de 6 mois, alors que j’avais un niveau un peu faible en arrivant, j’ai passé le B2. Cette année, je prends encore des cours pour pouvoir passer le C1. C’est bien la preuve que ça se passe bien 🙂

temoignage Pauline Professeur des Ecoles

Guillaume C. – Professeur des Ecoles

L’occitan me permet d’échanger avec les générations, en particulier les anciennes, mais aussi de parler la langue à la maison avec ma famille (ma grand-mère, par exemple). Et aussi transmettre la langue aux nouvelles générations à l’école : c’est un outil de travail puisque je l’emploie tous les jours en classe.

Le CFPÒC m’a permis d’obtenir l’habilitation et le niveau exigé du DCL avec une formation de grande qualité, un accompagnement, une écoute, des conseils… Une ouverture culturelle au sens large de l’occitan encore plus grande que celle que j’avais déjà.

Pour en savoir plus sur le dispositif Ensenhar Professeur, visitez le site de l’OPLO

Pour toute question relative à cette formation, contactez-nous.